Contrebasse « tribute » 6

CONTREBASSE TRIBUTE Episode N°6

4 juillet 2016

Où en est La contrebasse?

Petit à petit, l'éclisse prende sa forme. Il faut un aller-retour incessant entre le moule et le poste de travail pour courber l'éclisse dans son galbe définitif, ajusté parfaitement. Il est indispensable que la forme se maintienne sans autre force que celle de la pièce au repos, comme un epièce de métal forgée sur une enclume. Mais contrairement à la ferronnerie, la mise en forme doit se faire en douceur: pas question de trop brusquer ce matériau vivant. Il faut le plier en douceur, chauffer sans excès, le laisser se détendre et s'arondir en souplesse. Une fois terminée, l'éclisse est collée sur les tasseaux. Et on passe à la suivante.

Voir le blog

La contrebassiste du jour.

Hélène AVICE

Elle est née en 1974 à Cherbourg. Elle joue dans le trio Electravoice, le Spring trio, La rage de vivre, et a écrit et mis en musique et chansons un conte pour enfants « A-poilu-les-vagues ».

Sa contrebasse

Une Mirecourt 1930, fond bombé, forme poire, robe brune, elle est nerveuse, précise, au son rond et équilibré. C’est une contrebasse qui sonne très bien à l’archet aussi. De petite taille, elle épouse la morphologie de ses mains. Elles sont ensemble depuis 4 ans

Son contrebassiste préféré:

Marc Johnson

Son coup de cœur pendant le festival:

Emily’s D+Evolution avec Esperanza Spalding

 

L'écouter

www.electravoice.com et www.springtrio.com

 

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *